Polluer plus pour gagner plus

 

MOINS IL CONSOMME MOINS IL POLLUE ?!

On ignore toujours pourquoi chez nous on s’est obstiné à privilégier fiscalement  le litre de Gasoil  alors que l’Europe était éclaboussée à son tour par le scandale du DIRTY–CLEAN DIESELGATE pour la quasi totalité des modèles contrôlés. Hormis pour environ 10 % en dessous, les valeurs de Pollution aux NOx relevées en conduite Réelle sont souvent 5 à 15 fois supérieures aux normes Légales (le DUH indique un modèle Allemand à + 28 fois la norme). L’association des entreprises de Transporteurs Allemands CAMION PRO et le syndicat OTRE révèlent un nouveau scandale Diesel en Europe : une fraude à grande échelle à l’AdBlue® sur des PL norme Euro VI venant de l’Est et dont tout le système de dépollution SCR est émulé (désactivé) pour faire des économies, provoquant de fait une énorme pollution aux NOx correspondant aux normes Euro I des années 90

BATAILLE POLITIQUE : désormais plus personne ne peut dire on ne savait pas !

C’est une lutte sans fin qui est menée par les Politiques qui imposent des Normes anti-pollution théoriquement contraignantes durant le Test d’homologation, et à l’évidence les Industriels « gagneront » toujours la Bataille TECHNOLOGIQUE du Diesel en Europe. Sauf qu’à ce « petit jeu » nous risquons d’y perdre la Santé. En contre-partie de cette « Paix Sociale », il faudra donc s’habituer à devoir assumer le coût financier et humain du DESASTRE SANITAIRE (face au poids des Lobbies pro-Diesel, de  la déclaration mensongère du « Docteur Diesel » durant l’audition de la commission d’enquête Sénatoriale de 2015, des COP 21, 22, 23… « réussies » ou pas).

Cliquer sur l’image

Test Pollution Diesel en Allemagne (ADAC)

Grôsse Problèmeu …  les dépassements CATASTROPHIQUES de Pollution NOx  Diesel publiés par l’ADAC en Allemagne au 9/2015 : déjà 5 Françaises et 2 Italiennes figurent dans le Top 10 !  (avant même l’affaire Diesel Volkswagate aux U$A)

http://blog.francetvinfo.fr/oeil-20h/2016/09/26/nos-voitures-diesel-respectent-elles-vraiment-les-normes-autorisees-on-les-a-testees.html

OZONE et PARTICULES : la multiplication des alertes à la pollution au Dioxyde d’Azote (NO2) ou à l’Ozone et le dépassement des seuils de contamination de l’air aux Particules fines (PM10 et PM2,5 et NanoPM) très dangereuses sont le revers de la « médaille ».

 

Diesel : poison danger (2 articles du journal Sud Ouest 1983-2013)

 

En FRANCE (pays hyper Dieselisé) le gasoil à lui seul représente près de 80 % des carburants consommés (80% en VL et 20% en PL), et c’est bien le gasoil avec ou Sans Souffre qui contient la plus forte teneur en Carbone (C12 à C16). Dès lors, si rien ne se crée ni ne se perd, la combustion d’ 1 Litre de gasoil produirait environ 1 gramme de Particules dont il faudrait bien se débarrasser…

FAP bouché

Trouvez l’ERREUR : cet héritage peu glorieux a pour origine le « dumping fiscal cher aux Industriels Français » datant des années 60  qui jusqu’en 2013  était régulièrement reconduit par clientélisme avec pour conséquence l’augmentation anarchique des véhicules DIESEL urbains parcourant bruyamment de trop faibles distances pour atteindre la température normale de fonctionnement du moteur et de ses dispositifs Anti-pollution : très souvent le voyant d’alerte EOBD ne s’allume même pas ! La fréquence de cette mauvaise utilisation et le manque d’entretien préventif (encrassement des injecteurs, dysfonctionnement des bougies pré-post chauffage) provoquent la dégradation du lubrifiant qui abrège la vie du Turbo voire du moteur. L’encrassement rapide des injecteurs,  (réduction de la consommation mais suppression des post-injections…)  et les difficultés de circulation (S&S) empêchent et/ou perturbent le Dégazage du Filtre Anti Particules appelée pudiquement régénération DPF (procédure comparable à une incinération différée des Particules de suies accumulées dans le filtre puis incendiées à + 600°c pour les transformer en CO2 non comptabilisé (et production de NOx non comptabilisés) avec à la clé le risque de colmatage du FAP et son remplacement onéreux,

 

En utilisation urbaine un FAP Diesel finira souvent par se boucher

En utilisation URBAINE un FAP Diesel finira souvent par se boucher …

ET le dysfonctionnement des dispositifs anti-pollution (augmentation des cendres et accumulation de polluants solides) comme par exemple la célèbre vanne EGR…

 

Vanne EGR Diesel colmatée : imaginez les conséquences pour nos poumons …

 

Résultat : une pollution imparable aux NOx, à l’Ozone, aux Particules fines et autres Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques qui forment ce cocktail connu comme étant le Talon d’Achille du moteur Diesel.

 

DIESELISME passif : ces Particules fines PM qui quotidiennement s’installent profondément dans les poumons et peuvent passer dans le système sanguin, sont responsables de taux plus élevés que la moyenne de bronchites chroniques,crises d’asthme, cancers du poumon, maladies cardiaques et parfois de manière irréversible, et les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques HAP sont de potentiels Perturbateurs Endocriniens ….

diesel

 Toxicité des substances à quantité équivalente : CO2 (0) – H2O (0) –  CO (1) ⋅ HC (60) – NOx (100) – HAP, SO2, PM10, PM2,5 et NanoPM (130)

Particules_ademe

∗Antipollution Diesel :  Art. L 318-3-I. 2015 du Code de la route. Est puni d’une amende de 7 500 le fait de réaliser sur un véhicule des transformations ayant pour effet de supprimer un dispositif de maîtrise de la pollution, d’en dégrader la performance ou de masquer son éventuel dysfonctionnement, ou de se livrer à la propagande ou à la publicité, quel qu’en soit le mode, en faveur de ces transformations.

Chaine de Dépollution Diesel : Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (source constructeurs et devise Shadok)

 

BlueDiesel Common Rail : à l’instar de ce qui c’est produit dans les moteurs des Poids Lourds, il faut en Véhicules Légers noter les évolutions IRREVERSIBLES en Diesel comme l’Injection Directe à Rampe Commune et Pompe Haute Pression 2200 Bar (Performances/Consommations), le Multijets (9 injections/cycle contre le bruit, injecteurs piézo 10 trous), le Bi-Turbo, la double vanne EGR à boucle chaude et boucle froide à refroidissement liquide (Recirculation Gaz Echappement anti-NOx), le COD (Catatalyseur d’Oxydation Diesel), le LNT (Lean NOx Trap appelé Piège à NOx activé par sur–consommation de Gasoil), le FAP (Filtre Anti Particules à Pyrolise régénéré par sur-consommation de Gasoil), le FAPadd (Filtre Anti Particules régénéré par sur-cosommation de Gasoil Additivé Cérine Eolys ® avec son réservoir à remplir vers 80 000 Km en procédant à l’échange standard origine de l’élément filtrant suite à l’accumulation possible de cendres et/ou de rium solide), le SCR (Catalyseur Sélectif Réduction NOx activé à l’Ammoniac provenant d’Urée avec son  réservoir à remplir IMPERATIVEMENT d’AdBlue® avant 15 000 Km, consommation en dosage Théorique 2L/1000Km  ou 8 % de la conso Gasoil, donc émission fatale de CO2 non comptabilisé à l’échappement), et sans oublier le Multiplexage pour orchestrer toute cette belle artillerie !

Diesel Euro 6 en France: faute de stations services le distribuant, il faudra penser à refaire aussi le plein d’additif dépolluant …

 

Suies et NOx : on arrive à  la Norme Européenne de Dépollution (Euro 6 c) et au 2° cycle d’homologation (procédure WLTP), mais la lutte contre la Pollution Atmosphérique dans les Transports date des années 70 et depuis cette époque on sait PARFAITEMENT que les Particules de Suies et les polluants les plus TOXIQUES ∗ℑ∗ pour l’appareil respiratoire appelés NOx proviennent principalement du Diesel (combustion diffusante en milieu hétérogène) et accessoirement que les NOx favorisent la formation d’Acide Nitrique (HNO3) provoquant l’acidification des eaux douces qui sous la forme de pluies acides dégradent même les bâtiments. Voici du point de vue marketing ce qui fût probablement l’une des pires dérives technico-commerciales résultant du choix de monoculture énergétique de l’ancien Modèle Industriel Automobile Européen :

La mariée était presque trop belle !

 

Souffre et CO2 indirect (fatalement émis mais non comptabilisé à l’échappement) :  depuis le début le gasoil avait une teneur légale si élevée en Souffre (+ 2000 ppm avant 1993) qu’il y avait au passage formation de dioxyde de souffre (SO2), de sulfates (SO4) et au pire de pluies acides « sulfuriques » (H2SO4) contribuant au dépérissement des forêts.  Afin de préserver les pots catalytiques Diesel de ce poison, depuis 2009 la Loi impose de limiter le Souffre contenu dans le gasoil (le Souffre est transformé en Hydrogène Sulfuré H2S). Ainsi lors du raffinage le gasoil est désulfurisé à 10 ppm, en sacrifiant au passage d’énormes quantités d’HYDROGENE qui est lui-même extrait par Reformage de GAZ NATUREL fossile, constituant un véritable gaspillage énergétique et la forme cachée d’émission indirecte de CO2. Même punition avec l’utilisation généralisée du SCR activé grâce à l’AdBlue ® (Urée de Synthèse fabriquée elle aussi à partir de GAZ NATUREL importé) dont la consommation à bord du véhicule libère l’Ammoniac (NH3) par Hydrolyse ainsi que davantage de CO2 indésirable à l’échappement du véhicule : c’est la forme cachée d’émission indirecte de CO2 …. CREATIVE TECHNO !

 

 

Dépassements normes Euro 5 et Euro 6 sur véhicules à moteur Diesel (source T&E)